OK
soudoplatov

soudoplatov

Espace réservé au personnel autorisé muni du badge "bien élevé". En cas d'égarements, vous vous exposez à une résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU. C'est chaud...
98 ans, (France)
Inscrit depuis le 15 Aout 2006

France : Saison 2019-2020

568 ème avec 334 pts

Au Service de la France 2019-2020

Equipe classée 46ème avec 3606 points

12

Ligue 2 : 2019-2020

13 ème avec 420 pts

Au Service de la France II 2019-2020

Equipe classée 5ème avec 2437 points

6

Raiffeisen Super League : 2019-2020

10 ème avec 265 pts

La Chasse aux Suisses 2019-2020

Equipe classée 1er avec 1625 points

6

Premier League 2019-2020

34 ème avec 357 pts

Brit' 2019-2020

Equipe classée 1er avec 3901 points

12

Bundesliga 2019-2020

3 ème avec 346 pts

Der Mann Shaft 2019-2020

Equipe classée 1er avec 1951 points

6

Jupiler Pro League 2019-2020

69 ème avec 320 pts

On Gicle les Klettes 2019-2020

Equipe classée 7ème avec 2127 points

6

Serie A TIM : 2019-2020

46 ème avec 302 pts

Caïus Dragibus 2019-2020

Equipe classée 4ème avec 1858 points

6

Liga Santander 2019-2020

50 ème avec 323 pts

FC Bigotes 2019-2020

Equipe classée 12ème avec 1848 points

6

Liga NOS 2019-2020

110 ème avec 233 pts

NÕS feras-tu ? 2019-2020

Equipe classée 12ème avec 1417 points

6

Best of International : 2019-2020

69 ème avec 596 pts

The French Steam 2019-2020

Equipe classée 2ème avec 6818 points

12

Le journal de soudoplatov (2113)

plitvice22
mardi 15 Octobre 2019 à 22h42
Les défis individuels sont tirés au sort avant chaque journée parmi tous les participants au tournoi.
Best of International : 2019-2020 Best of International : 2019-2020 - Euro 2020 : Qualifications J8
plitvice22 VS soudoplatov
Score final : 53 - 40
plitvice22 remporte le défi : 5 points gagnés !Voir
chrisnonore
lundi 14 Octobre 2019 à 19h04
chrisnonore
message privé
soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 23h22
soudoplatov
message privé
soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 23h20
soudoplatov
message privé
soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 20h44
soudoplatov
Un tour vers les résultats définitifs du Grand-Prix du Japon… après les pénalités.

Avant d'évoquer Leclerc, Vettel, Ferrari and Co. Il faut rappeler qu'un drapeau à damier a été "agité" (en fait un panneau lumineux) à la fin du 52ème tour au lieu du 53ème. Pas une première, mais cela réduit la course d'un tour.

Ainsi Sergio Perez récupère la place qu'il occupait avant de finir dans le Tecpro suite à son incident avec Pierre Gasly. Classé donc sans suite comme incident de course, aucun des deux pilotes n'étant totalement innocent, Gasly quittant la corde et Perez "fermant la boîte". Le Français est donc 8ème, le Mexicain 9ème devant le Renault d'Hulkenberg.
Rappelons que nous avons là un des avatars de la règle dite "de la partie significative", antisportive, héritage de la "Jurisprudence Hamilton" après les exploits de l'Anglais en 2011, avec Massa comme victime perpétuelle…

Auparavant, un pilote qui prenait l'avantage à l'amorce d'une courbe avait la priorité, son adversaire devait donc s'effacer pour ne pas provoquer de crash. Logique.

Depuis qu'Hamilton avait lancé la mode de laisser trainer l'avant de sa monoplace au niveau des roues arrières (c'est ainsi qu'il provoqua le crash de Massa dans le tunnel à Monaco par exemple), tout le monde s'y était mis et de guerre lasse les instances officielles avaient du "légaliser" le procédé ; à moins de refaire l'éducation à tous les étages de tous les héritiers des travers de Senna et Schumacher.

Continuant dans la démagogie, cette année il a été clairement indiqué aux officiels de laisser les pilotes "s'autoréguler". Le "Let them race" à la mode… et bien sûr, laisser les pilotes des limites comportementales et sportives, c'est un peu allumer la mèche d'une tonne de TNT… surtout s'ils ont grandi avec les errements perpétuels de Senna, de Schumacher, d'Hamilton et de Vettel.

Dans le genre, nous avons donc Verstappen et Leclerc. si le Néerlandais s'est bien calmé avec le job de N°1 Red Bull, la tête brûlée monégasque elle n'en prend pas le chemin… Et son management ne l'aide pas.


Au départ, en perdition dans le double-droite, il s'en est allé percuter la Red bull. Sa voiture abîmée, la Scuderia a reçu l'injonction de faire rentrer la N°16 à la fin du 1er tour. Et Ferrari de mentir au directeur de course en confirmant puis en laissant Leclerc en piste.

Ce qui devait arriver arriva. À près de 300 km/h, Hamilton dans son sillage va recevoir une partie de l'aileron avant de Leclerc qui va littéralement exploser en dizaines de débris tranchants près du casque du Britannique, jusqu'à tomber en pluie sur la McLaren de Norris et joncher la piste. On imagine ce qui serait arrivé si un des pilotes avait pris un débris avec un mauvais angle rendant le HALO inopérant, ou si un pilote avait attaqué le 130R avec une crevaison.

Pour leur œuvre, Ferrari et Leclerc ne reçoivent que 5 secondes de pénalité et deux points sur la licence pour avoir détruit la course de Verstappen, et 10 secondes pour le festival qui a suivi. Pas cher payé !!

Ricciardo récupère donc la 6ème place et Leclerc glisse donc à 3 secondes devant Gasly.

Sainz finit 5ème et Albon 4ème ; Norris ayant du traîner ses problèmes jusqu'au bout…

Quant à Vettel et son départ "mouvant", il est resté par miracle dans les tolérances du système de détection, et comme il n'en a tiré que l'avantage de voir Bottas le laisser sur place, les officiels ne l'ont pas fait trop culpabiliser... et laissé donc l'Allemand devancer Hamilton sur le podium.


Voilà donc les limites du "Let them race" dépassées en quelques courses à peine, les Marshall ayant dans un premier temps décidé de laisser l'incident du départ sans enquête.. avant de se dire que le ver étant déjà dans le fruit, il fallait éviter de voir pourrir la situation…

Une autre situation qui part en vrille, c'est celle de Renault.

Agacé par l'incident classé sans suite Gasly-Perez et Stroll à la porte des points, Racing Point s'est dit que c'était le moment de mettre un peu de pression au Losange.

L'écurie de Silverstone a transmis à la FIA un dossier patiemment monté contre le système de répartition de freinage de la Renault qui mettrait en jeu le fonctionnement de l'ECU (gestion des paramètres électroniques, informatiques et numériques de la voiture, le boîtier est fourni par la FIA)… Autrement dit il y a soupçon de manipulation, car il n'y a pas loin de l'antiblocage à l'antipatinage… voire pire encore.

Les pièces, volants compris, ont été saisis par la FIA.


Voilà, Bottas a renoué avec la victoire en gagnant après avoir été intouchable sur le très sélectifs tracé de Suzuka, et AMG Mercedes remporte le titre constructeurs pour la 6ème fois d'affilée !! Ça c'est du record !!!
soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 13h35
soudoplatov

videoFiller

soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 13h28
soudoplatov
Quant à Pierre Gasly, on ne peut bien sûr pas exclure le pression d'être arrivé tout en haut de la pyramide Red Bull dont il est pilote depuis 2014... Loin de là !

Cette année-là, après avoir brillé en Formule Renault 2.0, Il a été recruté par l'équipe autrichienne, qui l'a placé pour son accession à l'étage supérieur, la Formula Renault 3.5 chez ARDEN.

Arden est bien sûr l'écurie fondée par Christian Horner, le "Team Principal" de Red bull, et le père de celui-ci, Garry Horner. Elle a été crée en 1997 par et pour Christian Horner qui courra avec elle en Formule 3000 (future GP2 puis néo-F2) en 1997 et 1998, avant de ranger le casque et de partir se former au management… Parcours qui l'a mené où l'on sait.

ARDEN, c'est une grosse machine qui a souvent abrité en son sein les pilotes des juniors teams des écuries de F1. On peut citer, Buémi, Perez, Kovalainen (respectivement Red Bull, Ferrari, Renault…), et tant d'autres à la notoriété moindre parce qu'ils n'ont pas accédé à la F1 mais qui arpentent avec succès les circuits du monde entier.

Pourquoi je reprends le fil de l'histoire à l'époque ARDEN ?! Parce qu'on doit considérer cette équipe comme un TOP TEAM des disciplines qui emmènent à la F1. Il n'est pas question chez ARDEN du concept à l'ancienne "une année pour apprendre, une année pour gagner". Avec ce type d'équipe, c'est tout l'avenir d'un pilote qui se joue. Elle les place sur la voie royale, elle choisit qui elle accepte au volant, la crème de la crème, mais le pilote doit vivre d'entrée avec l'obligation de résultats.

Gasly vit donc avec la pression Red Bull depuis cinq ans. et en 2014, on s'est rendu compte que le jeune Pierre tout doué et talentueux qu'il était déjà, avait un problème.

On a vite eu coutume de dire de lui que c'était un "diesel". Pas le type de pilote le plus rapide donc, mais très bosseur, et très mûr. Il n'était donc pas de la trempe des Verstappen ou des Hamilton, le genre de diamants qu'on recherche à travers les Junior Teams, mais un "Top Driver" en devenir tout de même ; un très bon soldat… un futur N°2 de Top Team en F1 quoi...

En 3.5, il s'est fait battre par un autre pilote estampillé Red Bull, Carlos Sainz Jr. qui avait été placé chez DAMS l'équipe de Jean-Paul Driot).
Red Bull n'a donc pas pleuré toutes les larmes de son corps…


En 2015; il intègre l'équipe de pointe comme pilote de développement et de simulateur et Red bull l'envoie en GP2, chez DAMS. Mais DAMS n'est pas dans le coup, c'est ART, avec Vandoorne, un junior McLaren, qui écrase tout.

Aucune victoire pour Gasly. Red Bull le repêche tout de même et l'envoie chez les italiens de Prema tout en le gardant au sein de son Team F1. Belle confiance, mais le couteau sous la gorge a été affuté. Dernière chance…
Et il remporte le titre ! À croire qu'il en a besoin de la pression…

En 2017, il est barré pour un baquet en F1 chez Toro Rosso par l'infernale partie de dominos qui s'est et se dispute entre Verstappen, Kvyat et Sainz Jr. (problème de très très riches) pour le second baquet Red Bull aux côtés de Ricciardo ou la poursuite de l'aventure en F1… Pour mémoire, Kvyat se fait rétrograder chez Toro Rosso et remplacer par Verstappen qui remporte le GP d'Espagne 2016 dès son premier Grand-Prix. Ça y est, Red Bull a son diamant mais une grosse boîte de perles dont il ne sait pas vraiment quoi faire… Il ne faut pas laisser Kvyat, reconnu pour être un requin, se réveiller ailleurs que chez eux.

Un miracle se produit ; Sainz se sâchant barré maintenant pour l'équipe de pointe, décide de sortir son poignard et de viser le dos de Red Bull... et donc de quitter le giron autrichien en partant pour Renault avant la fin de la saison récupérer le baquet de Palmer et s'offrir un autre avenir (à raison, il est maintenant N°1 chez McLaren avec une énorme côte d'amour dans le paddock).


Voilà Gasly bombardé chez Toro Rosso avec en prime un volant pour 2018. Un volant sur un siège absolument éjectable. La pression, il va l'avoir façon Helmut Marko. Le couteau sera un sabre aiguisé.

En effet le sympathique Helmut , ni fou ni aveugle, envoie le Français, alors que l'Espagnol aiguise son arme en toute discrétion, garder le goût de la compétition au Japon en Super Formula, une monoplace aux performances à mi-chemin entre celles des GP2 et des F1, dont Stoffel Vandoorne vient de remporter le titre.

Toujours diesel, Gasly démarre passablement et va échouer dans la conquête du titre après une belle remontée au championnat. Les deux dernières courses à Suzuka ayant été annulées à cause d'un… typhon , c'est un Nippon qui l'emporte pour… 0.5 point !!

Marko embarque donc définitivement Gasly en F1, le problème de riche s'étant réglé de lui-même. Un peu trop même...

Voilà Red Bull obligé d'aller puiser dans le vivier de ses anciens membres du Junior Team et de rappeler Brendon Hartley, devenu entre temps pilote Porsche en WEC avec qui il sera Champion du Monde et vainqueur des 24h du Mans…

Et Gasly de vivre sa première saison complète de F1 sans véritable pression, avec un coéquipier pas tout à fait à jour de ses connaissances en F1 (mais toutefois expert en motorisations hybrides, ceci explique cela… un transfert de connaissance techniques n'est pas sans importance dans la valeur des pilotes).
Le Néo-Zélandais n'a pas touché une F1 depuis 2012 lorsqu'il fut testeur pour Mercedes (alors atmo) après avoir été débarqué de la nurserie Red Bull.

Évidemment pas de miracle… Gasly sera plus performant mais aussi plus opportuniste que Hartley et s'n sortira donc avec les honneurs. Mais c'est un faux-semblant.

La F1 n'est pas une discipline comme les autres dans le monde de la monoplace. elle n'est pas une formule monotype. C'est un championnat de constructeurs et de motoristes avant-tout !
Et ce qui fait une partie de son sel, c'est que tous ces engins dispendieux, monstres de technologies, si intrinsèquement différents les uns des autres, roulent toutes… sur les mêmes pneus. Une aberration en soi…


En F1, on n'a pas le temps d'apprendre… Enfin pas longtemps. Des entreprises misent des centaines de millions d'euros sur des commandos et des développements à marche forcée. Alors le cocon Toro Rosso pour un long pensionnaire de l'entité Red Bull, ça peut se transformer en piège. Et Gasly avait en plus avec Hartley un genre de "camouflage". On peut donc légitimement se demander ce que d'autres pilotes auraient réussi avec la Toro Rosso, mais pour arriver à de simples spéculations...

Ricciardo, agacé de l'idolâtrie envers Verstappen alors que c'est lui depuis qu'il avait poussé Vettel vers la sortie, qui sauvait la face de Red Bull depuis que l'accident industriel des moteurs Renault n'en finissait plus… refit le coup de Sainz, puissance 10 !

À la fin de l'été, à la surprise générale cette fois, ciao Marko et consorts… direction Renault et un salaire largement mérité (aussi…).
Voilà Red Bull obligé de faire monter Gasly aux côtés de sa star, dans une monoplace pas spécifiquement conçue pour le Néerlandais, mais forcément bien plus pointue que la Toro Rosso, et en constante évolution.
Il n'a jamais su trouver le fil et s'est perdu de mois en mois de plus en plus, transformant sa courbe ascendante et son destin si favorable en descente inéluctable.

S'il ne sera jamais N°1 d'un Top Team, il doit maintenant montrer qu'il a le mental, de l'estomac même, celui qui permet de refaire surface, d'avaler des couleuvres, de redevenir plus qu'un potentiel, un intéressant N°2, un Massa, un Barrichello..; voire même qui sait, un Webber.

Parce qu'aussi, il n'y aura plus personne pour le rattraper par les bretelles, même tricolores, Renault venant de perdre McLaren, son dernier client et partenaire, de retour avec Mercedes en 2021. Le losange se dirige donc doucement vers la sortie… Et si Enstone (le département châssis ex-Toleman, ex-Benetton, ...) se retrouve sur le marché l'an prochain, il faut se souvenir que Gasly n'est affilié avec aucun motoriste en particulier. Avec Ocon qui gardera au revers de sa veste une étoile, même si l'Estéban fait à nouveau le zouave comme on l'a tant vu faire chez Force India, il restera en odeur de sainteté dans le paddock… pour son entregent.

Pierre Gasly a donc retrouvé le cocon, et un certain goût de la bagarre (on l'a encore vu ce matin) même si ce n'est pas sa nature. Il n'est pas Vergne et ne sera pas perdu par sa grande gueule. Mais Toro Rosso ne sera maintenant qu'un nouveau départ pour ailleurs. Une pression différente qu'il doit ressentir… Celle de la gravité, du retour sur terre.


L'envol vers d'autres cieux, c'est pour 2021, date de péremption Toro Rosso oblige. Mais Marko, Horner, Red Bull et en particulier Honda on ressorti les lames. Vendredi matin, c'est dans la monoplace de Gasly que le protégé de Honda a roulé.

Naoki Yamamoto, Champion Super GT, et surtout Super Formula 2018 (en passe d'accrocher le 2019) s'est montré performant !! Qu'il connaisse par cœur Suzuka n'y change rien… Une F1 est un engin unique encore une fois… Et même si la Toro Rosso semble mieux correspondre à Gasly, il semble hélas que ce ne soit pas son exclusivité. De quoi aussi réveiller l'appétit d'anciens de la filière Red Bull qui vont retrouver bien vite le numéro de téléphone d'Helmut Marko.

Allez, place aux images, ça évitera de botter les fesses de Ferrari, Vettel et Leclerc pour la 759864ème fois… Ils sont épuisants...




videoFiller





videoFiller





videoFiller





videoFiller






soudoplatov
dimanche 13 Octobre 2019 à 11h01
soudoplatov
Valterri Bottas, il nous a rappelé son coup de Spielberg 2017 sur le Red Bull Ring.



videoFiller

Mickey85
dimanche 13 Octobre 2019 à 09h14
Mickey85
Quel départ de Bottas , une fusée le gars !!
Sinon , pour en revenir à Gasly , j'ai l'impression qu'il est meilleur sur la Toro Rosso que sur la Red Bull , il semble plus à l'aise avec moins de pression ....
james74000
samedi 12 Octobre 2019 à 22h42
Les défis individuels sont tirés au sort avant chaque journée parmi tous les participants au tournoi.
Best of International : 2019-2020 Best of International : 2019-2020 - Euro 2020 : Qualifications J7
soudoplatov VS james74000
Score final : 47 - 57
james74000 remporte le défi : 5 points gagnés !Voir
soudoplatov
samedi 12 Octobre 2019 à 22h35
soudoplatov
Suzuka !!!


La photo de légende signée Peter Fox, avec Nico Rosberg en 2016 dans le 1er Degner…


Les qualifications reportées à dimanche pour cause de petite brise fugace se disputeront à 3 H 00 heure bien de chez nous, et la course à 7 H 10. La météo s'est grandement améliorée.

En cas de pépin, pour tenir le programme, si les Qualifs devaient être annulées, la grille sera basée sur les résultats des Essais libres 2 de vendredi.



videoFiller






videoFiller






videoFiller





videoFiller


soudoplatov
samedi 12 Octobre 2019 à 22h28
soudoplatov
Max08Messi
samedi 12 Octobre 2019 à 21h51
Max08Messi
message privé
kakane45
samedi 12 Octobre 2019 à 11h29
kakane45
message privé
soudoplatov
vendredi 11 Octobre 2019 à 08h26
soudoplatov
message privé
Max08Messi
jeudi 10 Octobre 2019 à 20h42
Max08Messi
message privé
kakane45
jeudi 10 Octobre 2019 à 18h07
kakane45
message privé
kakane45
jeudi 10 Octobre 2019 à 04h45
kakane45
message privé
soudoplatov
jeudi 10 Octobre 2019 à 02h45
soudoplatov
message privé
soudoplatov
mardi 08 Octobre 2019 à 22h04
soudoplatov
message privé

 

OK
CHAT
Liechtenstein 0
Italie 5